Une collection exceptionnelle de monnaies gauloises ACCESSIBLE… CHEZ VOUS

Le musée municipal Alfred-Danicourt (Péronne, Somme), qui possède une grande collection de monnaies anciennes, a lancé le 10 octobre 2017, à l’occasion de son 140e anniversaire le site internet « Ambiani », un outil numérique de présentation et de valorisation de sa collection. Monnaie Magazine se devait d’interviewer David de Sousa, directeur du musée Alfred-Danicourt, pour qu’il nous présente ce site.

David de Sousa, Directeur du Musée Alfred-Danicourt
David de Sousa, Directeur du Musée Alfred-Danicourt


POUVEZ-VOUS NOUS PRÉSENTER LE MUSÉE ALFRED DANICOURT DE PÉRONNE ?
Le Musée Alfred Danicourt est l’un des plus anciens musées de Picardie, fondé en 1877 dans l’Hôtel de Ville, à partir du rêve d’un Maire, Alfred Danicourt, et d’un Sous-Préfet, Georges Vallois. Malheureusement, il a le triste privilège d’être le seul musée public de la Somme totalement détruit par la Grande Guerre. Il y perd 95% de ses collections, sauf quelques trésors sauvés car enterrés par le conservateur en 1914, dont l’exceptionnel médaillier gaulois. C’est donc un musée « victime de guerre » qui continue aujourd’hui d’occuper une partie de l’étage de l’Hôtel de Ville de Péronne en présentant les collections sauvegardées et celles reconstituées. Le musée possède un réel dynamisme dans ses actions hors les murs, par exemple en déplaçant ses expositions en centre hospitalier. Rendre la collection gauloise accessible depuis partout dans le monde relevait aussi de cette logique.

NUMISMATIQUE ET, QUELLE EST SELON VOUS, LA PLUS BELLE PIÈCE DE CETTE COLLECTION ?
La collection numismatique fut réunie patiemment, pendant plusieurs décennies, par Alfred Danicourt. Dans son appartement de villégiature, place Vendôme à Paris, il avait fait réaliser une vitrine sur mesures contenant une carte de France où étaient disposées et classées les monnaies par tribus, un peu comme sur le site aujourd’hui.
Impossible pour moi de vous désigner « la plus belle » monnaie gauloise. La plus connue est assurément le statère de Vercingétorix. Mais plusieurs centaines possèdent une beauté et une qualité artistique, une force dans l’expression, qui rendent cornélien ce choix. Je ne suis pas le seul à être fasciné par l’art graphique celtique, un cheval androcéphale ou un oeil gigantesque : nombre d’artistes du XXe siècle, dont le pape du surréalisme André Breton, s’en sont inspirés. Le Ministre de la Culture André Malraux lui-même comparait ces monnaies gauloises à la beauté et la finesse des porcelaines persanes.

COMMENT CE PROJET A-T-IL VU LE JOUR ?
La Ville de Péronne voulait marquer les 140 ans de son musée municipal par une action culturelle particulière. Par l’intermédiaire de Christophe Chauvet, élu de la CCI de Péronne, nous avons rencontré deux startups picardes, Ewill et Studio Ramble 3D qui, elles, recherchaient une collection exceptionnelle à valoriser par une idée de projet numérique. Nous avons amené notre patrimoine, ils ont amené leurs compétences et leurs idées.

QUELS EN SONT LES OBJECTIFS ?
L’objectif principal était de rendre accessible au monde entier en 3D l’une des plus belles collections au monde de monnaies gauloises : en cela il est réussi. La collection Danicourt est la première collection numismatique au monde, et le premier ensemble archéologique gaulois à être accessible de cette façon et en intégralité sur le web. Ambiani.fr est devenu un formidable vecteur de diffusion des connaissances, l’une des missions premières des établissements labellisés « Musées de France ».
Au-delà du monnayage, le site valorise tout ce qui peut toucher à la civilisation celtique en France, et notamment les associations d’archéologie vivante qui contribuent largement à la découverte de la civilisation gauloise par le grand public.

POURQUOI AVOIR CHOISI LE NOM D’AMBIANI POUR CE SITE?
Ambiani est le nom latin de la principale tribu gauloise localisée dans la Somme, département où se trouve Péronne. C’est aussi une référence aux différents partenaires du projet : une ville de la Somme, une startup de la Somme (et une de l’Oise), un musée de la Somme. Et les monnaies des Ambiani ou Ambiens sont souvent superbes.

COMBIEN DE TEMPS DURA LE DÉVELOPPEMENT D’AMBIANI ET COMMENT FUT-IL FINANCÉ ?
Le projet a nécessité plus d’un an et demi de travail. La phase la plus longue fut celle de la numérisation (avers, revers et tranche) de toutes les monnaies. La Ville de Péronne a pu s’appuyer sur le soutien financier du Ministère de la Culture via la DRAC Hauts-de-France (40%) et d’un mécénat d’entreprise (12%). Elle a donc conservé à sa charge un peu moins de 50% de la dépense. Le soutien au projet du chargé de mission numérique de la DRAC, Frédéric Nowicki, fut déterminant.


© source www.ambiani.fr

N° Inventaire 1887.A.7
Région Gaule narbonnaise
Désignation Obole
Matière Argent
Tribu Tribu à Marseille
Date de création Gaulois, 6e siècle av JC
Poids 0.56 g
Diamètre 7 mm
Description avers tête vue de face.
Description revers carré incus

L’OUTIL QUE CONSTITUE CE SITE N’EST-IL UTILISABLE QU’EN LIGNE OU TROUVE-T-IL ÉGALEMENT SON APPLICATION DANS LE MUSÉE ?
Le site est utilisable depuis n’importe quel ordinateur. Il n’est pas optimisé pour la consultation sur mobile. Toutes les monnaies sont accessibles sur internet depuis chez soi. Mais la web application du petit atelier de statère est « bridée » : on peut créer sa propre monnaie mais pas la sauvegarder ou la partager, pour cela il faut venir au musée et utiliser la borne tactile qui a été créée pour cela.

VOTRE SITE A-T-IL ÉGALEMENT DES AMBITIONS PÉDAGOGIQUES ?
Ambiani.fr est un outil de vulgarisation culturelle original. C’est aussi un outil pédagogique via sa web application qui est une première, un « petit atelier du statère » qui favorise la découverte du monde de la monnaie antique par le jeune public et les néophytes, et leur appropriation du vocabulaire de base ou de l’iconographie celtique. Ce petit atelier permet aux visiteurs de frapper virtuellement leur propre statère à partir d’un choix de visuels tirés de la collection. Aucun musée au monde n’avait encore créé ce type d’intéraction avec le public à partir d’une collection antique. Les scolaires peuvent obtenir un accès temporaire réservé pour frapper directement en classe leurs monnaies après la visite au musée.

VOTRE ATELIER PERMET DONC DE CRÉER SON PROPRE STATÈRE. A QUAND UNE IMPRESSION 3D ?
La question s’est posée très vite dans nos réflexions. Mais le coût de l’impression 3D (imprimante et matière première) à l’unité reste encore trop élevé pour permettre à nos visiteurs de repartir avec en main le statère qu’ils auront créé par exemple. Mais il y a fort à parier que dans l’avenir, avec une baisse du coût de production et une amélioration des techniques, ce type d’impression pourra être proposé. Laissons cela à un site Ambiani 3.0 !

NOUS AVONS CONSTATÉ QUE VOUS AVEZ DÉJÀ ÉLARGI CE SITE À D’AUTRES CONTENUS. PENSEZ-VOUS POURSUIVRE EN CE SENS ?
Depuis quelques semaines, le site est consultable en version anglaise. Nous comptons sur Ambiani.fr pour amener les internautes à venir in situ découvrir la collection mais aussi toute la Haute-Somme. Ambiani.fr constituera un point d’attractivité favorisant une communication touristique sur une thématique patrimoniale et archéologique du territoire, complémentaire de la thématique Grande Guerre actuellement dominante. Le site Ambiani.fr restera dans son contenu scientifique centré sur la numismatique, mais sera comme une porte ouverte pour susciter la visite de la Haute-Somme, la découverte de sa nature et de son patrimoine.

 

Musée Alfred Danicourt – Mairie
Tél. : 03.22.73.31.10. Fax : 03.22.73.31.01.
Email : musee.danicourt@ville-peronne.fr

Internet : www.ville-peronne.fr
 https://www. facebook.com/musee.alfred.danicourt

Ouverture

  • Visiteurs individuels : du lundi au vendredi, de 14h00 à 17h30, et le samedi de 9h00 à 12h00.
  • Visite de groupe possible sur rendez-vous, même le matin.

Monnaies antiques : grecques (134), romaines (185), gauloises (408) ; médiévales, modernes (France, période révolutionnaire, Empire) et contemporaines (France).

La collection numismatique gauloise est entièrement mise en ligne sur le site « JOCONDE » des collections des musées de France du Ministère de la culture
www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/pres.htm
et bien sûr en 3D maintenant via le nouveau site dédié : www.ambiani.fr

Les 402 monnaies de la collection gauloise sont toutes uniques et sont remarquables par leur qualité artistique et leur exceptionnel état de conservation. Parmi elles, le célèbre statère d’or dit de Vercingétorix, monnaie frappée en 52 avant J.-C. alors que la Guerre des Gaules fait rage. Les seules représentations supposées du célèbre chef gaulois le sont sur des monnaies antiques.

Cette collection de monnaies, initialement connue sous le nom de « médaillier Alfred-Danicourt », fut constituée au XIXe siècle, sur plusieurs décennies, par Alfred Danicourt. Il s’appuyait sur un réseau d’informateurs dans les plus grandes salles des ventes d’Europe, et faisait également oeuvre de conservation en rachetant nombre de trouvailles locales.

– S. Scheers : Les monnaies gauloises de la collection Danicourt à Péronne, Cercle d’études numismatiques. Bruxelles. 1975.

MONNAYAGE GAULOIS
MONNAYAGE GAULOIS à visualiser en 3D

Category: INFOS A NE PAS RATER