ruée vers l'or!

La ruée vers l’or : une course folle ! La chronique de Frédérick Gersal

L’histoire incroyable de cette « Ruée vers l’Or », dans l’Ouest américain débute le 24 janvier 1848. Ce jour-là deux hommes vont faire une incroyable découverte. Ces deux hommes se nomment James Marshall et John Sutter. Le premier est né dans le New Jersey en 1810. Le second est arrivé du Grand Duché de Bade, en Allemagne, en 1834. Ces deux hommes se sont associés pour exploiter une scierie en Californie. Et ce 24 janvier 1848, ils découvrent de mystérieux cailloux roulant au fond d’un bief conduisant l’eau à leur moulin. Ces cailloux brillent d’un reflet bien vif et bien étrange… et si s’était de l’or ? La réponse est Oui, c’est bien de l’or et les ouvriers qui travaillent avec eux dans leur scierie veulent chercher à leur tour le précieux métal. Ils abandonnent leurs patrons et leur travail, pour se mettre à leur compte. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre et des milliers de chercheurs d’or se mettent à traverser les Etats-Unis. Ils traversent ou contournent, car avec l’hiver, certains préfèrent prendre le bateau et passent par le Cap Horn.

ruée vers l'or!
FAIRE FORTUNE Il faut alors parfois compter un an de trajet depuis New York, sur la côte Est, jusqu’à San Francisco, en Californie, sur la côte Ouest. D’autres chercheurs d’or choisissent de traverser l’isthme de Panama à dos de mulet, le canal n’existe pas encore. Tandis que d’autres encore traversent le pays. Du coup, les Mormons, installés en Utah, profitent de la situation. Ils vendent à prix d’or vivres et renseignements et ils offrent une monture en bon état contre trois animaux fatigués. Puis ils refont l’opération avec chaque voyageur. Ils vont vite s’enrichir. Au début de cette folle aventure, les chercheurs d’or couchent dans des tentes, puis très vite ils battissent des cabanes faites de pierres, de boue séchée et de bois. En 1848 San Francisco n’est qu’un village. Avec la découverte de l’or, San Francisco devient une ville où des magasins s’ouvrent, où l’on joue beaucoup d’argent au poker ou à la roulette.

Des hommes vont faire fortune comme Henry Wells et William Fargo qui créent la célèbre compagnie de diligences : « Wells- Fargo ». Ou bien encore, Levi Strauss qui va imaginer le « Blue Jean ».

Frédérick Gersal

Frédérick Gersal

Category: MONNAIE MAGAZINE +

Tags: