reliquaire

Reliquaire et trésors du musée Dobrée retrouvés !

Heureux dénouement pour le reliquaire du Cœur d’Anne de Bretagne et de l’ensemble de pièces qui avaient disparu le week-end du 14 au 15 avril !

 

reliquaire

C’est vers Saint-Nazaire que furent retrouvés ce samedi 21 avril le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne ainsi que l’ensemble des éléments volés une semaine plus tôt. Deux personnes ont été interpellées et deux autres participants sont toujours recherchés. Selon les médias locaux, cela semble avoir été un vol sans commanditaire derrière ce qui était une des craintes principales des enquêteurs la semaine dernière avec le risque de fonte de l’ensemble des éléments en or. Les voleurs semblent avoir été dépassé par l’ampleur médiatique que prenait la disparition de cette superbe pièce d’orfèvrerie. 

Après quelques temps dans les locaux de la police judiciaire pour évaluer les préjudices qu’auraient pu subir les objets volés, l’ensemble devrait retourner dans le musée Dobrée de Nantes. Un débat s’est ouvert sur la sécurité au sein du musée Dobrée et certains, souvent proches des milieux bretons, souhaiteraient que l’original du reliquaire prenne la place de la copie présente dans le château des Ducs de Bretagne.   

 Le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne est un objet d’orfèvrerie fabriquée au XVIe siècle à la cour de Bourges, afin de recevoir le cœur de cette reine, symbole de la cité des Ducs de Bretagne. Elle fut Duchesse de Bretagne mais aussi deux fois reine de France avec ses mariages avec Charles VIII et Louis XII. Personnage clé dans l’unification de la Bretagne et de la France, elle marqua les esprits et Nantes de son empreinte. Le reliquaire porte le texte suivant :

« En ce petit vaisseau
De fin or pur et munde
Repose ung plus grand cueur
Que oncque dame eut au munde
Anne fut le nom delle
En France deux fois royne
Duchesse des Bretons
Royale et Souveraine.
MCXIII»

« Ce cueur fut si très hault
Que de la terre aux cieulx
Sa vertu libérale
Accroissoit mieulx et miulx
Mais Dieu en a reprins
Sa portion meilleure
Et ceste part terrestre
En grand dueil nous demeur. 

IXE Ianvier » 

En plus de cette pièce majeur à la valeur patrimoniale inestimable, près d’une cinquantaine de pièces en or furent également dérobées dont une cadière d’or d’Anne de Bretagne : pièce à laquelle notre journaliste Gildas Salaün avait consacré un article que vous pouvez retrouvez dans le Monnaie Magazine de Janvier 2018 ( en cliquant ICI)

reliquaire

Gildas Salaün est également le responsable du médailler du musée Dobrée et avait, à ce titre, créé une vidéo sur la Cadière d’or. Nous vous proposons de la découvrir ci-dessous.

 
 
 
photos Cadière : Musée Dobrée ©

Category: ActualitéINFOS A NE PAS RATERMONNAIE MAGAZINE +NumismatiqueOr et ArgentPièces

Tags: