L’HISTOIRE DE LA PIÈCE DE 2 FRANCS PHILADELPHIE

L’HISTOIRE DE LA PIÈCE DE 2 FRANCS PHILADELPHIE

L’HISTOIRE DE LA PIÈCE DE 2 FRANCS PHILADELPHIE

Pour comprendre la naissance de cette monnaie, il faut effectuer un plongeon dans le temps. En 1944, la Seconde Guerre Mondiale sévit depuis de nombreuses années, l’Allemagne s’essouffle, et les forces alliées veulent hâter la victoire.
Le 3 juin 1944, le Général de Gaulle fait transformer, à Alger, le Comité français de Libération Nationale en Gouvernement Provisoire de la République Française. Cette même année, les Etats-Unis reconnaissent le Gouvernement Provisoire de de Gaulle, et s’engagent à l’aider. Le 31 Août ce gouvernement est installé à Paris, et étend petit à petit son autorité pour préparer l’après-guerre. L’aide première des Etats-Unis reste bien évidemment un apport économique, pour aider l’Europe à se relever et pouvoir ainsi à nouveau commercer avec elle. L’Oncle Sam va peser de tout son poids pour tirer la France vers le haut.

D’où l’idée de fabriquer aux Etats-Unis une monnaie française (ainsi que des billets), une pièce de 2 Francs, qui sera ensuite acheminée dans l’Hexagone. Après des discussions très dures, en particulier avec Churchill, de Gaulle obtient que ce soit la trésorerie du Gouvernement Provisoire qui émette cette nouvelle monnaie française à partir du mois d’août, et non l’administration alliée.
Mais comment faire entrer cette pièce de 2 Francs sur le territoire français encore en guerre ?

Après réflexion, il est décidé que ce sont les GI’s, soldats américains qui s’en chargeront. Ainsi, lors du débarquement américain en Provence (15 Août 1944) les GI’s ont pour mission de répandre ces pièces de 2 Francs sur notre territoire au fur et à mesure de leur avancée. Dans chaque ville, dans chaque village traversé, ils laissent cette précieuse monnaie, censée participer au redressement de la France. Ceci explique pourquoi aujourd’hui, la pièce de 2 Francs Philadelphie se trouve plus facilement au sud de la France où elle a servi de moyen de paiement, qu’au nord où elle reste rare.

Par François BLANCHET, Rédacteur en Chef de Monnaie magazine © 2018

Category: INFOS A NE PAS RATER