au-pair

Les monnaies au-pair – par Serge Pelletier

Une pièce au-pair est une monnaie de collection, généralement en métal précieux, vendue par la Monnaie qui l’a produite, pour sa valeur nominale, comme par exemple, une pièce en argent de 10 euros vendue 10 euros par la Monnaie de Paris.

On doit faire la distinction entre les monnaies commémoratives et les monnaies de collection. Les monnaies commémoratives sont élaborées pour commémorer un personnage célèbre ou un événement, mais elles sont aussi destinées à la circulation. Cette circulation peut être générale ou restreinte. Par exemple, la pièce française de 2 euros de 2012 qui souligne le centenaire de la naissance de l’abbé Pierre, est une pièce destinée à la circulation générale. La pièce néerlandaise de 5 euros millésimée 2003 qui souligne le 150e anniversaire de la naissance du célèbre peintre Vincent Van Gogh, quant à elle, est une pièce destinée à une circulation restreinte.
Il est vrai que les monnaies de collection commémorent souvent aussi un personnage célèbre ou un événement important dans l’histoire d’un pays. Comme les monnaies courantes, elles ont cours légal, mais la grande différence est qu’elles ne sont pas destinées à la circulation. C’est pourquoi un grand nombre d’entre elles sont frappées en qualité Belle Épreuve.
Certaines monnaies au-pair sont émises pendant plusieurs années avec un même motif. C’est le cas de la pièce de 10 euros en argent ornée du Hercule de Jimenez. Ce sont les pièces à motif unique que nous traiterons ici en commençant par la France, avec les premiers « euros or et argent ».

FRANCE

Un communiqué de presse émis le 27 mai 2008 explique que ces « euros or et argent » seront émis sur une période de trois ans ; trois coupures seront émises en 2008 (5 et 15 euros en argent et 100 euros en or), trois en 2009 (10 et 25 euros en argent et 250 euros en or) et deux en 2010 (50 euros en argent et 500 euros en or).
Le communiqué indique également que : « Leur design audacieux reprend le thème monétaire traditionnel de la Semeuse, qui rappelle le franc, mais c’est une Semeuse en marche dans le XXIe siècle : chacune des huit coupures comporte une pose différente et, mises côte à côte, celles-ci sont comme une bande dessinée où l’on voit le « geste auguste » de la Semeuse se déployer… Les « euros or et argent » allient ainsi la rareté des métaux précieux, un design cinétique et contemporain, ainsi qu’une véritable valeur monétaire, pour l’échange ou la thésaurisation. »

"Valeurs de la République" 2013.
« Valeurs de la République » 2013.
"Valeurs de la République par Sempé" 2014.
« Valeurs de la République par Sempé » 2014.

Le succès de la pièce de 100 euros a été tel en 2008, que la Monnaie de Paris décida d’émettre cette pièce chaque année de ce programme.
La collection de la « Semeuse cinétique », comme on l’appelle parfois, connut un très grand succès, démontrant qu’il y a une place pour ces monnaies au-pair. Comment la Monnaie de Paris allait-elle faire suite à ce succès?
Inspirée du programme des dollars des 50 États des États-Unis (lui-même fut inspiré du programme canadien des pièces de 25 cents commémoratives émises à l’occasion du 125e anniversaire du Canada, en 1992), elle lança la désormais célèbre collection des « Euros des Régions », en 2010. Cette collection se compose de pièces de 10 euros dédiées à chacune des régions de France (22 métropolitaines et 4 outre-mer), toutes émises simultanément. L’avers de chaque pièce est orné d’une représentation cartographique de la région sur laquelle est planté le drapeau de la région. Les pièces ont été frappées d’argent 900 ‰, ont un module de 29 mm et pèsent 11,0 g. Une vingt-septième pièce a été ajoutée au début de 2011, pour Mayotte.

"Euro des Régions" 2010.
« Euro des Régions » 2010.
"Euro des Régions" 2011.
« Euro des Régions » 2011.
"Euro des Régions" 2012.
« Euro des Régions » 2012.

Le succès considérable de cette collection a amené la Monnaie de Paris à éditer une collection semblable en 2011 et en 2012. Ces collections présentent en 2011, un monument célèbre de la région et, en 2012 un personnage célèbre. Elles ont été suivies par celles des « Valeurs de la République » en 2013, composée de six pièces en argent ; des « Valeurs de la République par Sempé » en 2014, composée de 14 pièces en argent et une en or.

tableau

123456

CANADA

CANADA
CANADA

Inspiré du succès français, la Monnaie Royale Canadienne a lancé sa première monnaie au-pair en 2011. Il s’agit d’une pièce de 20 dollars en argent. Le revers de la pièce montre cinq feuilles d’érable, à gauche, en forme de « C », avec l’inscription suivante à leur droite : 20 / DOLLARS / FINE SILVER / 9999 — 9999 / ARGENT / PUR / 2011. Le mot « CANADA » est superposé sur la feuille la plus basse et les initiales « CS », signature de Cosme Saffioti, maître-graveur de la Monnaie, sont à gauche de la tige de cette feuille. L’avers montre le buste de Sa Majesté la Reine Élizabeth II signé Susanna Blunt, accompagné de la légende ELIZABETH II D • G • REGINA. La pièce fait 27 mm de diamètre, pèse 7,96 g (soit environ 1/4 d’once Troy) et a une tranche cannelée. Elle a un fini dit « spécimen », c’est-à-dire au relief brillant sur champ satiné. Le tirage est de 200 000 pièces.

CANADA
CANADA

Quelques mois plus tard, la Monnaie Royale Canadienne émet sa seconde pièce au-pair, une autre pièce de 20 dollars en argent, mais celle-ci arbore un jeune garçon en canoë. Le garçon laisse traîner ses doigts dans l’eau et si l’on observe de près le reflet dans l’eau on s’aperçoit qu’il touche le passé en la personne d’un pagayeur autochtone dans un canoë traditionnel en écorce de bouleau, tel qu’il figure sur la première pièce canadienne de 1 dollar en argent, millésimée 1935 (le célèbre motif appelé « voyageurs »). Jason Bouwman, l’artiste à qui l’on doit ce merveilleux motif, s’explique : « le canoë appartient au lexique visuel du Canada au même titre que la bernache, le castor et la feuille d’érable. Les lacs et les cours d’eau de notre pays sont depuis longtemps des lieux qui se prêtent à l’exploration pour quiconque est en quête de sensations fortes et d’aventures. Autrefois, les Premières Nations et les colons y menaient leurs affaires, dont le transport de biens et de passagers, contribuant ainsi à la découverte de nouvelles contrées et au développement du pays. Aujourd’hui, ce sont les pagaies des explorateurs du dimanche qui fendent les eaux, et malgré leur mode de vie complètement différent, ils sont toujours aussi enchantés par la splendeur naturelle de ce pays qui est le nôtre. » Le fini spécimen (motif poli sur champ givré) donne de la vie au motif, particulièrement au reflet dans l’eau.

CANADA
CANADA
CANADA
CANADA

À compter de 2012, la Monnaie Royale Canadienne émet quatre pièces au-pair de 20 dollars par année, avec des motifs très différent les uns des autres : ours polaire, jubilé de diamant de Sa Majesté la Reine Élizabeth II, adieu à la pièce de 1 cent, renne magique (2012) ; joueur de hockey, loup, baleine et iceberg, le père Noël (2013) ; bernache du Canada, lynx roux, l’été, bonhomme de neige (2014).
Satisfaite du succès des pièces au-pair de 20 dollars, la Monnaie Royale Canadienne lance ensuite des pièces d’autres valeurs faciales : 100 dollars (2013), 50 et 200 dollars (2014), 25 dollars (2015).
La pièce de 25 dollars a les mêmes caractéristiques que les pièces de 20 dollars. Elle diffère du fait qu’elle est ornée d’un drapeau canadien en couleur.
Trois pièces de 50 dollars ont été émises jusqu’à présent. Elles sont ornées de motifs animaliers (ours polaire, harfang des neiges, castor), font 34 mm de diamètre et pèsent 15,87 g (1/2 oz Troy).

CANADA
CANADA
CANADA
CANADA

Quatre pièces de 100 dollars ont été émises. Elles font 40 mm et pèsent 31,60 g (1 oz Troy). Des motifs animaliers sont également présentés sur ces pièces : bisons, mouflons d’Amérique, pygargue à tête blanche, grizzly.

Enfin, la pièce de 200 dollars fait 50 mm de diamètre et pèse 62,69 g (2 oz Troy). Elle rend hommage aux grandioses forêts canadiennes en arborant un collage circulaire de plantes et d’animaux emblématiques de la zone boréale du Canada.

ROYAUME-UNI

Le Royaume-Uni rejoint les rangs des pays qui produisent des pièces au-pair en 2013 en émettant une pièce de 20 livres. Celle-ci reprend le célèbre motif de Benedetto Pistrucci : saint George terrassant le dragon. Cette pièce fait 27 mm de diamètre, pèse 15,71 g et a été frappée d’argent fin (999 ‰). Son tirage est de 250 000 exemplaires.

ROYAUME-UNI
ROYAUME-UNI
46a4814
ROYAUME-UNI

Deux autres pièces de même valeur faciale ont été émises jusqu’à présent. Une qui souligne le centenaire du début de la Première Guerre Mondiale, en 2014, et l’autre, récemment, qui souligne le 50e anniversaire de la mort de Sir Winston Churchill. Les deux pièces ont été tirées à 250 000 et 200 000 exemplaires respectivement.
En début d’année, la Royal Mint a émis une première pièce au-pair de 100 livres. Tirée à 50 000 exemplaires, elle fait 40 mm de diamètre et pèse 82,86 g ; elle contient donc 2 oz Troy d’argent fin (999 ‰). Elle est ornée d’une vue en contre-plongée de la tour Élizabeth (nommé ainsi en honneur du jubilé de diamant de Sa Majesté la Reine Élizabeth II) et de la célèbre horloge qu’on y trouve, Big Ben.

Category: EnquêteEUROINFOS A NE PAS RATERMONNAIE DE PARISMONNAIE MAGAZINE +

Tags: