Saumur

LE MUSÉE DES BLINDÉS DE SAUMUR

Grâce à cette rubrique, nous vous proposons de découvrir un jeton dédié à un site touristique.

Caractéristiques techniques
> Diamètre : 34 millimètres
> Métal : cupro-alu-nickel
> Tranche : 2,5 millimètres
> Poids : 15,75 grammes

151-22A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux blindés allemands ont été récupérés pour être étudiés à Saumur. Il s’en suivit la création en 1965 du Centre de Documentation des Engins Blindés, puis en 1977 d’un premier musée, qui sous l’impulsion du Colonel Aubry, va rassembler plus de 200 engins. Il est alors décidé, en 1983, d’ouvrir au public cette collection qui ne va cesser de s’enrichir.
Actuellement, sur une surface de 22.000 m2, le musée des blindés Général-Estienne, du nom du fondateur de l’arme blindée française, regroupe à Saumur 800 engins dont 200 sont présentés au public. Un bon nombre sont en état de marche et participent soit à des films soit à des défilés.
Le musée est divisé en salles thématiques. La première regroupe les trois premiers chars français apparus lors de la Première Guerre Mondiale.
Une autre salle présente les chars français de 1940, on peut y voir une douzaine d’engins dont le Renault B1 bis, représenté sur le jeton touristique de la monnaie de Paris édité en 2005.
151-25La salle suivante est la plus vaste. Elle rassemble 28 blindés allemands utilisés lors de la Seconde Guerre Mondiale dont le Tigre I qui figure sur le jeton touristique édité en 2012.
Après avoir vu les trois chars italiens, on pénètre dans la salle regroupant les curiosités : engins surprenants, faux chars, prototypes jamais adoptés, véhicules aux couleurs chatoyantes ayant servi dans des films ou des publicités…
Puis c’est la découverte de différentes salles : la salle du Pacte de Varsovie avec l’évocation de la « guerre froide », la salle des alliés de la Seconde Guerre Mondiale (où l’on peut admirer le char M4 Sherman, présent sur le jeton touristique édité en 2010), la salle France contemporaine contenant le matériel utilisé en Indochine, l’allée des grands hommes où sont évoqués les héros des différentes guerres, la salle du monde contemporain où sont rangés les blindés postérieurs à la Seconde Guerre Mondiale et les premières versions des engins encore en service actuellement.
151-23Mais en plus du matériel exposé, des fresques, des dioramas (il s’agit de scènes reconstituées avec un réalisme frappant), des objets divers rendent la visite attractive et vivante, sans oublier la partie réservée à la place de la Femme dans la guerre. Des projections de vidéos et des maquettes exposées sont proposées au visiteur.
Autre initiative intéressante, le coin pour enfants permet aux jeunes de pouvoir grimper sur un engin blindé.
Bien évidemment en sortant par la boutique où vous trouverez documents, maquettes, modèles réduits… vous ne manquerez pas d’acheter le jeton touristique de la Monnaie de Paris qui sera le témoignage d’une visite intéressante du musée des blindés, site incontournable des chemins de la mémoire.
http://www.museedesblindes.fr/
Retrouvez cette chronique dans “Le Jeton Touristique”, la Gazette de l’Association Jetons-Touristiques.com :
http://www.jetons-touristiques.com/journal

Category: Jeton TouristiqueMONNAIE MAGAZINE +