Talcy

Le Château de TALCY

La collection du Jeton Touristique a le vent en poupe aussi bien en France qu’en Europe. Grâce à cette rubrique, nous vous proposons de découvrir un jeton dédié à un site touristique.

157Jeton3Caractéristiques techniques
> Diamètre : 34 millimètres
> Métal : cupro-alu-nickel
> Tranche : 2,5 millimètres
> Poids : 15,75 grammes

Quel est le rapport entre le « Mignonne, allons voir si la rose… » de Ronsard avec le Château de Talcy situé dans le Loire-et-Cher? Eh bien tout simplement, Ronsard a écrit ces vers (et bien d’autres) en l’honneur de Cassandre la fille du propriétaire des lieux. Plus tard c’est Diane la nièce de Cassandre qui inspirera Agripa d’Aubigné. Et quand on sait qu’Alfred de Musset compte parmi les descendants, on ne peut que constater le lien étroit entre le château et la littérature. Imposant domaine agricole situé dans la Beauce, Talcy est racheté en 1517 par un riche banquier Florentin, Bernard Salviati, parent des Médicis et attaché à la cour de François Ier. Le château va être transformé à partir de 1520, à l’époque où les grands châteaux Renaissance du Val-de-Loire sont érigés, sans toutefois en copier le style.

157JetonLa période des guerres de religion voit le protestant Agripa d’Aubigné se réfugier dans le château. On retrouve dans ses écrits, le témoignage de son amour pour Diane, hélas pour lui sans retour.

En 1638, le bâtiment fut prolongé par une aile en direction de l’est et au XVIIIe siècle alors que la famille Burgeat en est propriétaire, l’intérieur est rénové. En 1780 les Gastebois, famille protestante de la finance, s’y installent. Un de leurs descendants, Albert Strapfer sera le premier traducteur du poète allemand Goethe.

C’est sans trop d’encombres que le château traversera la révolution et les différentes guerres, conservant à l’intérieur le mobilier et l’aspect qu’il avait au XVIIIe siècle.

Classé Monument Historique depuis 1908, le château devient la propriété de l’état en 1933.

Au cours de la visite, différentes salles de ce bâtiment construit en forme de L. s’offrent au visiteur : au rez-de-chaussée, la grande salle, l’office, la cuisine avec sa grande cheminée, l’antichambre qui rappellera par sa meurtrière que le château est construit au départ pour se défendre, et une chambre. A l’étage, des chambres, des cabinets de toilette, un cabinet de travail, des salons ainsi qu’une salle à manger où une table dressée suggère la présence d’hôtes illustres.

157Jeton4En ressortant une promenade s’impose : d’abord dans la première cour où l’on peut admirer une jolie galerie et un puits coiffé d’un dôme. Dans la deuxième cour, un colombier du XVIe siècle avec ses 1400 alvéoles pour les colombes ou pigeons est très bien conservé. Ensuite, dans la grange, un pressoir encore en état de marche, indiquera que le domaine a eu une activité viticole au XVIIIe et XIXe siècle. La visite s’achèvera dans le jardin, labellisé remarquable, d’environ 6 hectares entièrement clos. Redessiné en 1990, le jardin est divisé en carré de buis. On peut admirer au verger les arbres (pommiers et poiriers) qui sont tuteurés selon des formes ou techniques anciennes.

Vous repasserez par la boutique en sortant où vous pourrez bien évidemment vous procurer le jeton touristique de la Monnaie de Paris, souvenir de cette visite si différente des autres châteaux du Val-de-Loire.

http://talcy.monuments-nationaux.fr/

Retrouvez cette chronique dans “Le Jeton Touristique”, la Gazette de l’Association Jetons-Touristiques.com : http://www.jetons-touristiques.com/journal

Category: INFOS A NE PAS RATERJeton TouristiqueMONNAIE MAGAZINE +

Tags: