hiver

L’ HIVER – par Serge Pelletier

Voici déjà janvier, cœur de l’hiver, et si certains détestent cette saison, d’autres ont appris à composer avec elle. Pourquoi ne pas en faire autant en apprivoisant l’hiver par le biais de la monnaie ?

LA NEIGE

151-24L’hiver est souvent synonyme de neige et de flocons, et c’est au dos d’un billet norvégien de 10 couronnes, millésimé 1975, que l’on trouve trois flocons de neige apposés sur un dessin multicolore complexe.
Depuis 2007, la Monnaie Royale Canadienne émet une série de pièces de collection, en argent, sur lesquelles on trouve un flocon de neige solitaire serti de cristaux.

151-23Un nouveau flocon est offert chaque année.

Deux pièces sont émises avec ce motif, la différence entre les deux étant la couleur des cristaux utilisés pour embellir le flocon.

En 2011, une nouvelle collection dite « tempête de neige » a été émise. Les pièces de cette série montrent plusieurs flocons de neige dont certains sont sertis d’un cristal.
En 2012, la Finlande émet une collection de trois pièces bimétalliques de 5 euros consacrée à la nature nordique.

151-26Ces pièces partagent un même revers sur lequel on trouve trois flocons de neige, les avers représentent « La crowfoot des glaciers » (une fleur), « Le renard de l’Arctique » et « L’hiver du Grand Nord ».

 

Dans un autre style, on retrouve un bonhomme de neige représenté sur le revers d’une pièce de 50 pence de l’île de Man.

151-25Millésimée 2003, elle montre des personnages de la populaire histoire The Snowman and James (James et le bonhomme de neige) et fait partie de la collection de Noël.

 

 

LES PAYSAGES

151-27Le dos du billet de 5 000 000 roubles millésimé 1999 de Biélorussie arbore un paysage enneigé. Il s’agit d’une image du complexe sportif de Minsk sur laquelle on peut voir trois tremplins de saut à ski. On trouve aussi un gros plan de ceux-ci au dos du billet de 5 000 roubles millésimé 2000.
151-22C’est au dos du billet de 20 dollars 1954 émis par le Canada que l’on retrouve un paysage enneigé.

Ce sont les Laurentides, chaîne de montagnes au nord de Montréal, qui sont représentées avec leurs nombreuses épinettes revêtues de neige.
Un demi-siècle plus tard, une pièce d’argent de 20 dollars est émise pour rendre hommage, en quelque sorte, aux aurores boréales.

151-212C’est grâce à un hologramme qu’est rendue la « danse lumineuse » de cet impressionnant phénomène, provoqué par l’interaction entre les particules chargées du vent solaire et la haute atmosphère. La pièce suivante est plutôt particulière. Il s’agit d’une pièce de palladium de 50 dollars millésimée 2006. Elle fait partie d’une collection de quatre pièces sur lesquelles ont été gravées au laser les constellations de la Grande et de la Petite Ourse dans la position qu’elles ont, selon les saisons, pour un observateur situé dans la capitale canadienne, Ottawa (où l’on trouve le siège social de la Monnaie Royale Canadienne). La pièce qui nous intéresse est celle de l’hiver, bien sûr.
151-214La pièce canadienne suivante est une pièce d’argent de 10 dollars millésimée 2011 sur laquelle est présentée un village enneigé, flanqué de branches coloriées de houx rouge.
La dernière pièce canadienne, une pièce d’argent de 20 dollars millésimée 2012, fait partie de la collection qui rend hommage au « Groupe des sept » (nom donné à un regroupement de sept peintres célèbres) et affiche une interprétation du tableau de Franklin Carmichael intitulé Maisons à Cobalt (vers 1931-1932).
Ce superbe tableau montre en effet des maisons en rangées dans un paysage accidenté et couvert d’un épais manteau de neige.
151-29On trouve également des paysages enneigés au dos des billets de 5 et 100 livres émis par le Liban, pays que l’on n’associe pas habituellement à la neige. Ils sont respectivement millésimés 1960 et 1967.
151-211Enfin, le billet néo-zélandais de 5 dollars présente le sommet enneigé d’une montagne. Celle-ci n’est toutefois pas en Nouvelle-Zélande, mais plutôt sur la frontière entre le Népal et le Tibet. Il s’agit du mont Everest, et ce billet rend hommage au Néo-zélandais Sir Edmund Hillary qui fut le premier à le vaincre, avec le sherpa Tensing Norgay, le 29 mai 1953.

L’ACTIVITÉ HUMAINE EN HIVER

151-215Au Groenland, sur le billet de 100 couronnes millésimé 1953, on trouve, à gauche, le portrait de Knud Rasmussen et, à droite, une vignette montrant un homme et son traîneau à chiens et le rocher de Qaanaaq (anciennement Thule). Rasmussen fut le premier Européen à traverser le passage du Nord-Ouest à l’aide d’un traîneau à chiens.
La pièce canadienne polychromée de 30 dollars montre un meneur de chiens et son traîneau. Millésimée 2006, elle a été frappée d’argent.
Les activités hivernales prennent beaucoup de place dans la numismatique canadienne. Depuis 2001, le billet de 5 dollars montre, au dos, trois scènes hivernales : un enfant qui fait du toboggan, un père qui montre comment patiner à sa fille et des garçons et filles jouant au hockey.
151-213Le patinage à l’extérieur est repris sur deux jolies pièces d’argent de 10 dollars. La première, millésimée 2011, montre trois enfants patinant avec, de 6 à 9 heures, une branche de houx rouge coloriée. La seconde, millésimée 2013, propose une représentation couleur de patineurs de tous les âges.
Le Canada rend hommage aux Inuits, peuple autochtone vivant dans les régions polaires, avec l’émission d’un billet de 2 dollars millésimé 1974. Au dos, on y aperçoit un groupe de chasseurs se préparant à partir à bord de leurs kayaks.
Puis, en 1999, pour souligner la création du Nunavut, une pièce commémorative de 2 dollars est émise ornée d’un joueur de tambour inuit stylisé. Dix ans plus tard, l’anniversaire du Nunavut est souligné par une pièce d’or de 100 dollars qui montre une famille inuite et un joueur de tambour.
Enfin, il est à noter que de nombreuses pièces ont été émises de par le monde soulignant la pratique des sports d’hiver.

LES ANIMAUX

151-220L’une des pièces finlandaises de 5 euros 2012 mentionnées plus haut rend hommage à la faune nordique en montrant des empreintes d’un canidé dans la neige. La simplicité de ce motif lui donne sa beauté.
Un autre thème est récurrent sur de nombreuses monnaies : les animaux associés à la neige, tels que l’once, l’ours polaire, le harfang des neiges ou encore les pingouins.
L’once, aussi appelée panthère des neiges, est un félin des hautes montagnes. On la trouve en Afghanistan, en Chine, au Kazakhstan, en Mongolie, au Népal, au Pakistan, en Russie et au Tibet. Elle vit entre 2700 et 6000 mètres d’altitude en été, et vers les 1000 mètres d’altitude en hiver. Sur la monnaie, c’est au dos d’un billet kazakh de 10 000 tenges millésimé 2003 qu’elle est représentée. Un joli couple de lionceaux, en couleur, orne l’avers de la pièce d’argent mongole de 500 tugriks 2008.
151-218L’ours polaire est populaire sur la monnaie. On le trouve sur les pièces du Groenland émises en 1926 et 1944 et sur un billet de 5 couronnes émis dans les années 1950. Il orne également la pièce courante finlandaise de 50 penniä émise depuis 1990.
Au Canada, c’est sur la pièce courante de 2 dollars qu’on le trouve depuis sa mise en circulation en 1996. Celui-ci a été remplacé par une famille d’ours (la mère et deux petits) sur les pièces de l’an 2000. Cette famille représente le thème du savoir, soit le transfert des connaissances de la mère à ses oursons.
151-217L’ours polaire orne aussi de nombreuses pièces canadiennes de collection, tant en argent qu’en platine. Les motifs de la collection de pièces de platine de 1991, soit des pièces de 30, 75, 150 et 300 dollars, sont du célèbre peintre-animalier Robert Bateman.
Enfin, on retrouve l’ours polaire sur de nombreuses pièces russes de collection, en argent et en or, et sur plusieurs pièces d’argent dédiées aux animaux menacés venant des îles Vierges britanniques, de Gibraltar et du Liberia.
Les animaux polaires le plus répandus sur la monnaie sont sans l’ombre d’un doute les manchots. Qu’elle est la différence entre pingouin et manchot ? Les pingouins vivent dans l’hémisphère nord et les manchots dans l’hémisphère sud.
En effet, on trouve de nombreuses variétés de manchots sur la monnaie.
Des manchots Adélie, une espèce de l’Antarctique, plongent au dos d’un billet de 1 dollar de ce continent. On le trouve également en couleur sur une pièce d’argent de collection de la Corée du Nord, une pièce de 100 wons millésimée 1995.
151-219Le dos du billet néo-zélandais de 5 dollars (type « Edmund Hillary ») porte une image d’un manchot antipode, présent exclusivement en Nouvelle-Zélande. Il orne aussi une pièce de collection de 1 dollar 1988 du même pays.
Le manchot papou, originaire des îles Malouines a trouvé place sur la pièce courante de 1 penny de ce pays et sur un billet de 5 livres.
Le manchot du Cap, est manchot sud-africain retrouvé le long des côtes d’Afrique du Sud, d’Angola, du Congo, du Gabon, du Mozambique, de Namibie et de la République démocratique du Congo, est symbolisé sur des pièces de collection provenant d’Afrique du Sud et des îles Cook. Son cousin, le manchot des Galapagos, est honoré sur une pièce d’argent de 5000 sucres 1994, de l’Équateur.
Le manchot royal, la deuxième plus grande espèce de manchots, orne des pièces de collection en provenance des îles Malouines et de la France. La pièce française est une 100 francs émise en 1992 et dédiée aux Terres australes et antarctiques françaises.
Le manchot empereur, endémique de l’Antarctique, est le plus grand et le plus lourd de tous les manchots. Le mâle et la femelle ont un plumage similaire et sont de même taille, atteignant jusqu’à 122 cm de hauteur pour un poids qui varie entre 20 et 40 kg. Le dos et la tête sont noirs et le ventre blanc, le haut de la poitrine jaune clair ; deux marques jaune vif au niveau des oreilles sont très visibles. Il a fière allure sur une pièce australienne de 10 dollars millésimée 1992.
Enfin, un groupe de gorfous dorés se promène sur une pièce de collection australienne de 1 dollar dédiée aux îles Heard-et-MacDonald, un petit archipel situé dans l’océan Indien, à 4100 kilomètres au sud-ouest de l’Australie, aux deux tiers de la distance entre Madagascar et l’Antarctique.
On peut également citer des pièces sur lesquelles on trouve caribous (les cousins nord-américains des rennes), morses, otaries et autres.

Category: INFOS A NE PAS RATER