Dargilan

Dargilan : la grotte rose

Grâce à cette rubrique, nous vous proposons de découvrir un jeton dédié à un site touristique.

Caractéristiques techniques
> Diamètre : 34 millimètres
> Métal : cupro-alu-nickel
> Tranche : 2,5 millimètres
> Poids : 15,75 grammes

162-50a532162-50a531En 1880 à Dargilan, un jeune berger qui gardait son troupeau, vit un renard s’enfoncer dans un trou de la roche. Il se mit en tête de capturer l’animal et commença à agrandir le trou. Au fur et à mesure de son travail, il constata qu’en agrandissant de plus en plus le trou, il pouvait passer au travers. Il se trouva ainsi au seuil d’une grande salle et fut effrayé par les stalagmites qu’il prit pour des fantômes et par le son de sa voix qui résonnait.
C’est alors qu’arriva dans la région un jeune géographe, Edouard-Alfred Martel, qui découvrit lors de sa visite dans cette première salle, cinq puits profonds. Faute de matériel, il ne put aller plus loin et ce n’est qu’en 1888 qu’eut lieu l’inspection méthodique de la salle et des puits. Dès cette époque de nombreuses personnes se sont déplacées pour voir une grotte merveilleuse. Ce fut la première grotte ouverte au public dès 1890.
La propriété de la grotte changea plusieurs fois d’organisme mais cela ne ralentit pas les travaux d’aménagement puisque dès 1910, la grotte fut éclairée grâce à la pose de câbles électriques. C’est une des grottes les mieux aménagées et depuis 1982 le visiteur peut la parcourir sur plus d’un kilomètre. Située à proximité de Meyruis à Dargilan en Lozère, elle est surnommée la grotte rose en raison de la couleur dominante provenant de l’oxyde de fer.
162-50a534Il faut absolument venir découvrir cette merveille car la description que l’on peut en faire ne sera jamais à la hauteur du spectacle proposé.
Dès l’entrée, le visiteur est impressionné par la variété des concrétions dont les couleurs naturelles sont accentuées. Bien évidemment vous y trouverez des stalactites et des stalagmites, mais aussi un effondrement de 60 mètres de roches entrelacées. Comment ne pas être émerveillé par cette paroi de 200 mètres de long et 18 mètres de hauteur entièrement recouverte de draperies ou par ces colonnes âgées de 500 000 ans ? En levant les yeux au plafond de la salle supérieure, marquée par un effondrement de plus de 35 000 ans, vous ne manquerez pas d’admirer les multitudes de fistuleuses, concrétions tubulaires qui vont donner naissance aux stalactites.
Vous poursuivez votre visite avec la traversée d’une salle plus petite mais dont le décor est tout autant fabuleux. Vous emprunterez ensuite l’ancien lit d’une rivière souterraine pour passer dans les différentes salles toutes aussi variées.
162-50a535L’eau chargée en calcite sculpte depuis des siècles la roche pour donner d’impressionnantes colonnes dont le célèbre clocher. Elle s’écoule le long des parois pour former des draperies imposantes ou délicates. Et le tout se pare de couleurs ocres, jaunes, safrans et bien évidemment roses. Une féerie de couleurs qui ne laisse pas indifférent.
En sortant vous bénéficierez d’un merveilleux panorama sur les gorges de la Jonte.
Outre les photos que vous ne manquerez pas de prendre en souvenir de cette visite, passez par la boutique en sortant afin de vous procurer le jeton touristique de la Monnaie de Paris.
Retrouvez cette chronique dans “Le Jeton Touristique”, la Gazette de l’Association Jetons-Touristiques.com :
http://www.jetons-touristiques.com/ journal

Category: INFOS A NE PAS RATERJeton TouristiqueMONNAIE MAGAZINE +

Tags: