colomb

Christophe Colomb

Christophe Colomb, Cristoforo Colombo de son vrai nom, est potentiellement l’explorateur le plus célèbre de l’histoire. De nombreuses collections sont consacrées à ce navigateur italien qui reste universellement connu comme étant l’homme qui a « découvert l’Amérique ».

1973 - Billet de 5000 lires
1973 – Billet de 5000 lires

Colomb fait quatre voyages au Nouveau Monde, au nom de la couronne de Castille, de 1492 à 1503. Ces voyages sont le début de l’exploration et de la colonisation européenne du continent américain. Il est le premier Européen de l’histoire moderne à traverser l’océan Atlantique en découvrant une route aller-retour entre le continent américain (qu’il croyait être les Indes) et l’Europe. Et c’est avec une flotte composée de la Santa Maria, de la Pinta et de la Niña, que Colomb embarque pour la première fois pour découvrir un passage vers l’Orient.

UNE COLLECTION THÉMATIQUE

1958. Pièce de 500 lires
1958. Pièce de 500 lires

La pièce la plus vieille est une de 500 lires émise entre 1958 et 2001 par l’Italie, son pays d’origine. D’un diamètre de 29,3 mm, elle est frappée de 11 g d’argent 835 ‰. L’avers montre les trois navires du premier voyage de Colomb.

De 1964 à 1979 on trouve également Colomb sur les billets de 5000 lires. Sur le billet millémisé 1973, son avers porte le buste de Colomb à droite, avec une carte qui montre l’Europe, l’Afrique et l’Asie en arrière-plan et un superbe cheval de mer mythique en bas au centre. Les trois navires du premier voyage de Colomb faisant route vers l’ouest sont au dos.

1989. Avers pièces de 200 et 500 lires
1989. Avers pièces de 200 et 500 lires

Il y a ensuite une série de quatre pièces qui souligne le 500e anniversaire de la découverte du Nouveau Monde.

Émises en 1989, les deux premières pièces, de 200 et 500 lires, ont le même motif à l’avers, soit un buste un-quart de Colomb, à droite, superposé sur un globe stylisé.

Le revers de la pièce de 200 lires montre un dauphin hors de l’eau surmonté des armoiries de Colomb tandis que c’est une flotte de navires amarrés que l’on trouve au revers de la pièce de 500 lires.

La troisième pièce, une pièce de 500 lires millésimée 1990, montre à l’avers une tête coiffée de Colomb, à gauche, avec une carte circulaire de l’Amérique apposée sur son oreille.

1990. avers pièce de 500 lires.
1990. avers pièce de 500 lires.

Le revers arbore un navire, dans un cercle, ce dernier étant à la droite d’un autre cercle avec dessin élaboré.

Enfin, la quatrième pièce, émise en 1992, présente un buste trois-quarts à gauche, à tête nue, encadré à gauche par une voile.

Une barre à 6 h complète le motif. Le revers offre une superbe scène de Colomb mettant pied à terre, avec une équipe de débarquement, reçu par des indigènes.

La Santa Maria est en arrière-plan ainsi qu’un groupe qui plante une croix.

1992. Billet de 5000 pesetas.
1992. Billet de 5000 pesetas.

L’Espagne, pays d’adoption de Colomb, a célébré le 500e anniversaire de la découverte du Nouveau Monde, en 1992, en émettant une pièce de 2000 pesetas et un billet de 5000 pesetas. La pièce de 2000 pesetas porte au revers un buste trois-quarts de Colomb tête nue, à gauche. En ce qui concerne le billet, le dernier de cette dénomination émis avant l’introduction de l’euro, on trouve Colomb au recto, à droite. Au centre, en arrière-plan une carte circulaire de l’Amérique sur laquelle on a superposé deux navires sur les côtes visitées par Colomb. Un globe terrestre est au dos, qui est en format vertical.

2006. Pièce de 10 euros
2006. Pièce de 10 euros

L’Espagne a aussi souligné le 500e anniversaire de la mort de Colomb, en 2006, en émettant une collection de six pièces. Trois de celles-ci sont des pièces de 10 euros, une pour chacun des navires du premier voyage : Santa Maria, Pinta et Niña. Elles partagent un même avers qui, exceptionnellement (l’avers des pièces espagnoles étant habituellement réservé au souverain), montre un buste de Colomb trois-quarts à gauche et un astrolabe. Cet avers est également utilisé sur une pièce en or fin (999 ‰) de 400 euros qui présente Colomb en audience devant les Rois d’Espagne Isabelle Ière de Castille et Ferdinand II d’Aragon.

2006. Pièces de 12 euros
2006. Pièces de 12 euros

On retrouve également un buste de Colomb sur une pièce de 12 euros, mais cette fois au revers. Il est présenté devant un globe stylisé avec, également stylisés, trois navires à sa droite. Au bas de la pièce se trouve une région elliptique sur laquelle on a frappé une image lenticulaire qui passe des trois navires de Colomb à la marque de l’atelier de Madrid (un « M » couronné).

Enfin, une pièce massive (73,95 mm de diamètre) de 50 euros présente à l’avers une scène montrant Colomb et ses hommes mettant pied à terre à San Salvador. Le revers évoque Colomb, debout, tenant une carte roulée dans sa main gauche et pointant avec le bras droit. Il est debout sur une carte qui montre l’Amérique centrale et les Caraïbes. Un cercle, à midi, contient les portraits accolés des Rois d’Espagne.

1987. Pièce de 250 dollars.
1987. Pièce de 250 dollars.

Comme on peut s’y attendre, Colomb est un thème très populaire sur les pièces de collection bahamiennes.

À compter de 1987, de nombreuses pièces en argent et en or font le compte à rebours du 500e anniversaire de la découverte de San Salvador et donc des Bahamas.

Les motifs sont souvent repris d’une dénomination à une autre, comme par exemple le motif de cette pièce de 250 dollars montrant Colomb agenouillé devant la reine Isabelle avec, en arrière-plan, la flotte ; il a aussi été utilisé sur des pièces de 10, 25 et 2500 dollars.

1992 - Billet de 1 dollar
1992 – Billet de
1 dollar

De plus, la Banque centrale des Bahamas émet, en 1992, un billet commémoratif de 1 dollar orné, au droit, du logo du 500e anniversaire des Bahamas, à gauche, et d’un buste de Colomb, à droite. Le dos du billet montre de la faune locale et, à droite, une carte des Bahamas sur laquelle est indiquée l’île San Salvador et les trois navires du premier voyage de Colomb.

D’autres pays découverts par Colomb l’ont également salué sur la monnaie comme le Costa Rica, Cuba, Haïti, les îles Vierges britanniques, la Jamaïque, le Nicaragua, Porto Rico et la République dominicaine.

1900 - Pièce de 2 colones
1900 – Pièce de 2 colones

On trouve ainsi une série de monnaies costaricaines en or 900 ‰ ornées d’un buste de Colomb.

Il s’agit de pièces de 2, 5, 10 et 20 colons émises entre 1897 et 1900, avec un buste de Colomb, à droite et tête nue, au revers.

Un billet de 500 pesos oro (9,52 EUR) a été émis par la République Dominicaine pour souligner le « 5e centenaire de la découverte et de l’évangélisation de l’Amérique » en 1992.

Le droit montre la première flotte de Colomb, au centre, et un buste de l’explorateur, à droite.

1992 - Billets de 500 pesos Oro
1992 – Billets de 500 pesos Oro

Le dos est orné, au centre, d’une représentation du Phare de Colomb à la droite de laquelle deux Espagnols et un indigène plantent une croix avec, en arrière-plan, une carte dessinée par Colomb.

Le Phare de Colomb, inauguré en 1992, est à la fois phare, mausolée et musée.

D’autres pays d’Amérique, qui n’ont pas été visités par l’explorateur, ont aussi émis des pièces de collection qui rendent hommage à Colomb : la Barbade, le Belize, les États- Unis, les îles Caymans et les îles Turks et Caïques. Les monnaies états-uniennes sont particulièrement intéressantes. Les premières sont émises en parallèle avec l’Exposition internationale de 1893 (peut-être mieux connue sous son nom anglais de World’s Columbian Exposition) qui souligne le 400e anniversaire de l’arrivée de Colomb dans le Nouveau Monde.

1892. Pièce de 1/2 dollar.
1892. Pièce de 1/2 dollar.

La première est une pièce de ½ dollar dont l’avers est orné d’une tête nue et imberbe de Colomb, à droite. Le revers montre une superbe représentation de la Santa Maria au-dessus d’une mappemonde. Cette dernière est flanquée de la date 14 – 92. Le millésime (1892 ou 1893) est à 6 h, flanqué d’étoiles. Il s’agit de la première monnaie commémorative états-unienne. Des 5 millions d’exemplaires frappés, 400 000 exemplaires sont vendus pendant l’exposition au prix de 1,00 $. Deux millions de pièces sont ensuite mises en circulation. Les pièces restantes sont retournées à la Monnaie pour être fondues.

1989. Pièce de 1/4 de dollar
1989. Pièce de 1/4 de dollar

La seconde est une pièce de ¼ dollar sur laquelle on trouve une tête couronnée de la reine Isabelle de Castille, à gauche.

Une femme sur un genou, tenant une quenouille et un fuseau de filature, soit une allégorie de l’industrie féminine, est au revers.

Quelque 15 000 des 40 023 exemplaires frappés ont été vendus pendant l’exposition, sur place ou par la poste, également au prix de 1 $.

Des dames du Conseil des directrices (instigateur de l’émission) ont ensuite acheté 10 000 exemplaires à la valeur nominale. Les quelque 16 000 exemplaires restants sont retournés à la Monnaie pour la fonte.

1992. Pièce de 5 dollars
1992. Pièce de
5 dollars

Les États-Unis ont aussi émis une collection de pièces pour souligner le 500e anniversaire de la découverte de l’Amérique. Elle se compose de trois pièces, une monnaie lamellée de ½ dollar, une pièce de 1 dollar en argent et une pièce de 5 dollars en or. La pièce de ½ dollar montre, à l’avers, Colomb qui débarque sur San Salvador avec, en arrière-plan, la Santa Maria et un groupe de soldats espagnols à gauche. C’est la flotte de Colomb, dans un cercle au centre, qui orne le revers de la pièce. Cette pièce a été frappée sur un flan lamellé fait d’une couche de cuivre entre deux couches de cupronickel. L’atelier de Denver a frappé 135 718 pièces de qualité BU, alors que l’atelier de San Francisco a frappé 390 255 pièces de qualité BE.

1992. Pièce de 1 dollar.
1992. Pièce de 1 dollar.

C’est un Colomb debout devant un globe terrestre sur piédestal, tenant un fanion dans la main droite et un document roulé dans la main gauche que l’on trouve à l’avers de la pièce de 1 dollar. En arrière-plan au haut du champ, une fresque montre quatre navires sur un fond nuageux. Le motif du revers est partagé en deux : à gauche la proue de la Santa Maria et à droite une vue de haut de la partie droite de la navette spatiale Discovery avec la Lune à 2 h. L’atelier de Denver a frappé 106 949 pièces de qualité BU, alors que l’atelier de Philadelphie a frappé 385 241 pièces de qualité BE. Enfin, un cercle au centre de l’avers de la pièce de 5 dollars contient, à la droite du champ, une tête coiffée de Colomb, à gauche. La gauche du champ montre une carte de l’Amérique centrée sur les Caraïbes. Le revers est orné des armoiries de Colomb, à gauche, et d’une carte sur parchemin avec une rose des vents, à droite. L’atelier de West Point a frappé 24 329 exemplaires en qualité BU.

1992. Pièce de 1/2 dollar
1992. Pièce de 1/2
dollar

D’autres pays américains ont émis de la monnaie circulante à l’effigie de Colomb, dont le Belize, les Bermudes, la Colombie et le Salvador.

Le lien entre Colomb et la Colombie est clair, le pays a été nommé en son honneur. Il n’est donc pas surprenant qu’elle ait souligné le 400e anniversaire de la découverte du Nouveau Monde avec une pièce. Il s’agit d’une pièce de 50 centavos en argent dont l’avers est orné de la tête coiffée d’un Colomb barbu, à gauche. Elle a été émise dans deux diamètres : 29,6 mm et 30,4 mm.

Le lien entre le Salvador et Colomb est toutefois obscur, particulièrement lorsque l’on considère que ce pays est situé sur la côte pacifique de l’Amérique centrale, donc un endroit qui n’a jamais été visité par Colomb. Toutefois, c’est le pays dans lequel Colomb est le plus présent sur la monnaie courante, et ce depuis près d’un siècle.

Deux pièces salvadoriennes ont été introduites pour souligner le 400e anniversaire de la découverte du Nouveau Monde, une pièce de 50 centavos et une de 1 peso. Elles partagent un même motif qui montre une tête coiffée et imberbe de Colomb, à gauche. La pièce de 50 centavos a été frappée de 1892 à 1894 alors que la pièce de 1 peso a été frappée de 1892 à 1914. Colomb disparaît ensuite des monnaies jusqu’à son retour, en 1984, la pièce de 1 colon émise jusqu’en 1999.

Pour ce qui est du papier-monnaie salvadorien, on trouve le buste de Colomb, sous une forme ou une autre, sur tous les billets émis depuis 1934.

 Christophe Pelletier

Category: INFOS A NE PAS RATERMONNAIE MAGAZINE +Trésor

Tags: