Andorre

ANDORRE : les euros sont sortis !

Depuis l’an dernier, Andorre a intégré la zone Euro, mais n’a pas émis de pièces durant l’année 2014, alors qu’elles étaient pourtant très attendues.
On sait désormais que des pièces de ce millésime ont bien été frappées et ont été mises en circulation à Andorre en fin d’année, et sur le marché au début 2015.
Ainsi, mi-janvier des pièces de 10, 20, 50 cents, et de 1 et 2 euros ont été introduites dans la circulation courante en Principauté, mélangées à des euros d’autres pays.
Les collectionneurs sont sur la piste des euros d’Andorre !

Toute utilisation et reproduction interdite.©

Depuis quelques années, Andorre se prépare à l’Euro. Le parcours de la Principauté vers la monnaie unique, n’est pas une ligne droite tracée, mais plutôt une suite de virements de bords… Et aussi de revirements. Soufflant le chaud et le froid sur la sortie des pièces, sur l’institut de frappe choisi, sur les produits numismatiques 2014 et 2015, les autorités andorranes ont ainsi entretenu une confusion certaine depuis de nombreux mois, plongeant les collectionneurs dans le flou le plus total.

Exemple précis de ce cafouillage organisé : la frappe des euros d’Andorre. Contrairement à ce qui avait été annoncé au départ par les autorités d’Andorre, les euros du pays ont été fabriqués exclusivement par la Monnaie d’Espagne. Initialement, les responsables gouvernementaux avaient expliqué que deux Monnaies seraient associées à cette opération : la Monnaie de Paris (pour les pièces de 10 cents, 20 cents, 50 cents et 2 euros), et le Mint d’Espagne (pour les pièces de 1 cent, 2 cents, 5 cents et 1 euro). Andorre avait même expliqué en milieu d’année 2014, que la frappe des monnaies par deux établissements différents, était à l’origine du retard dans la distribution des euros, et qu’elle expliquait en partie ces soucis. Que nenni : seule la Monnaie espagnole a frappé les euros d’Andorre pour cette année. Donc, cela n’explique pas le retard pris dans le processus de sortie des euros. En fin d’année 2014, le Ministre de l’Economie de la Principauté, Jordi CINCA, a apporté une précision concernant la frappe des pièces, en annonçant qu’il souhaitait désormais, à partir des années à venir, alterner la fabrication des différents millésimes entre la France et l’Espagne. Dont acte. La Monnaie de Paris pourrait donc frapper les euros 2016…
andorrejordi
Jordi CINCA, Ministre de l’Economie d’Andorre a précisé
que la frappe des euros pourrait être confiée alternativement à la France et à l’Espagne.

Rappelons que quatre effigies ornent les euros d’Andorre. Ainsi, sur les pièces de 1 cent, 2 cents et 5 cents, on trouve un isard, animal emblématique des montages des Pyrénées, apparenté au chamois. Sur les pièces de 10 cents, 20 cents et 50 cents, on trouve une représentation de l’église romane de Santa- Coloma (la Principauté a été contrainte par les autorités européennes de faire disparaître la représentation du Christ Pantocrator qui était l’effigie initiale). La pièce de 1 euro est ornée par l’ancien Parlement d’Andorre (Maison des Vallées) et celle de 2 euros par le blason de la Principauté. Ces effigies ont été choisies par la population andorrane suite à un concours lancé par le gouvernement.


COFFRET BU 2014 : 70 000 EXEMPLAIRES

Pour l’heure, certaines pièces circulent d’ores et déjà à Andorre, mais bien évidemment la plupart ont été thésaurisées dès leur sortie. Et du côté des autorités andorranes, il reste difficile d’obtenir des confirmations. Malgré tout, on sait que pour l’année 2014, ce sont finalement un peu plus de 5 millions de pièces qui ont été émises, alors que les premières annonces de la Principauté étaient 6,5 millions. Il est vrai que le film des euros d’Andorre occupe le milieu numismatique depuis plusieurs années, avec ses informations, et surtout ses contre-informations. En effet, les premiers euros étaient annoncés pour le 1er janvier 2014, et on note donc plus d’une année de retard par rapport aux annonces initiales.

Du côté de la production courante, et même s’il est difficile d’avoir des informations fiables, nous vous livrons ici les sorties que vous pouvez espérer dans le courant de l’année. Ainsi, la Principauté sortira une pièce commémorative de 2 euros consacrée à ses 20 ans de présence au Conseil de l’Europe. L’émission est prévue en mars et les quantités annoncées sont de 100 000 exemplaires en version de circulation et de 5000 exemplaires en version Belle Epreuve. Le mois dernier 70 000 coffrets Brillant Universel (version 2014) ont été proposés d’abord aux Andorrans puis aux collectionneurs, et 5 000 coffrets Belle Epreuve sont annoncés pour le mois prochain. Les sets ne contiennent que les huit pièces de circulation. Cet ensemble fait office de starter-kit selon les autorités, Andorre n’ayant pas émis de starter-kit « en sachet » comme les autres pays lors de leur passage à la monnaie unique.

andorreset
La série des euros d’Andorre au millésime 2014.

Le coffret BU a un prix d’émission de 24 euros, mais nul doute que celui-ci va flamber très rapidement sur le second marché. Rappelons-nous des premières sorties des coffrets du Vatican ou de Monaco… Tous ces coffrets et toutes ces émissions sont réservés à la population andorrane dans un premier temps. Ce qui ne devrait pas aider à lutter contre la spéculation attendue. Malgré tout, les marchands locaux à Andorre, ont pris des engagements pour vendre ces produits numismatiques au prix recommandé par l’administration andorrane.

Andorre n’a imprimé ses propres billets, et la Principauté utilisera ceux qui sont déjà en circulation dans la zone Euro.

ANDORRE : UNE HISTOIRE ORIGINALE

Les origines de la Principauté d’Andorre remontent au règne de Charlemagne. Créé en 780, cet Etat est l’un des plus petits du monde. Situé au coeur des Pyrénées, entre l’Espagne et la France, Andorre a pour langue officielle, le catalan. Régie par le système du « paréage », un contrat féodal entre plusieurs souverains, la Principauté a deux co-princes. La première Constitution d’Andorre est récente, puisqu’elle remonte au 14 mars 1993. Cette adoption consacre la neutralité d’Andorre (déjà de fait pendant la Seconde Guerre Mondiale), et aussi son entrée dans l’Organisation des Nations-Unies. Andorre est aujourd’hui divisé en 7 paroisses, et possède un Comité National Olympique, même si la Principauté n’a jamais remporté de médailles dans toutes l’histoire des Jeux. La Principauté d’Andorre reste un cas très particulier. En effet, elle n’est pas membre de l’Union Européenne, et n’avait pas jusque là, sa propre monnaie. Elle a toujours utilisé les pièces françaises et espagnoles (Franc, Peseta, puis Euro), et c’est la première fois qu’elle va battre monnaie à son nom. Elle avait avant, une monnaie pour les collectionneurs, libellée en Diner, mais qui n’avait pas de cours libératoire, et qui ne pouvait-être utilisée que pour l’émission de pièces commémoratives destinées aux numismates.

Category: EUROINFOS A NE PAS RATERMONNAIE MAGAZINE +